ENTRE2PRISES S01E04 Sable & Cendre, Saint-Pierre – Atelier Céramique Martinique

66
Published on 27 juillet 2020 by

Pour ce quatrième épisode, nous faisons la rencontre de Miguelle Colibeau, artisan d’art, fondatrice et gérante de Sable & Cendre, un atelier de céramique situé à Saint-Pierre, et unique en son genre.
Entre boutique, atelier de création et lieu d’apprentissage, Sable & Cendre est un endroit à ne pas manquer à Saint-Pierre !

 

Présentation de la fondatrice de Sable & Cendre

Dans la ville d’art et d’histoire de Saint-Pierre, se trouve un lieu unique en Martinique : 
“Sable & Cendre”, un atelier de céramique qui nous est présenté par sa fondatrice…

Miguelle Colibeau, j’ai 43 ans, je suis artisan céramiste tourneuse. Donc ma spécialité, ma spécificité c’est que je suis tourneuse, je tourne autour d’un potier. Je ne fais pas que ça, mais c’est ma spécificité et c’est ce que je préfère faire. 

Ce n’est pas la seule spécificité de cette créatrice qui a choisi de se reconvertir pour mieux s’épanouir et dont le parcours se veut inspirant pour toutes et tous.

Miguelle Colibeau : Je suis éducatrice de jeunes enfants de formation, avec une formation en psychologie et psychosociale. Il y a à peu près trois ans j’ai décidé de changer de métier pour devenir céramiste. Il n’y avait pas de formation en Martinique. Du coup il a fallu que je trouve une formation sur la Métropole. Une fois que j’ai trouvé ma formation, il a fallu aussi la faire financer. Je suis partie me former 8 mois en Métropole dans une école qui s’appelle “Arts et Techniques Céramiques” qui forme surtout les adultes. Au terme des huit mois, je suis revenue ici. Il a fallu que je trouve mon local,  que je fasse toutes mes démarches administratives afin de m’installer en tant qu’artisan. J’ai dû repartir en Métropole pour passer le diplôme, un CAP de tourneur céramique, qui m’a permis ensuite d’acquérir le titre d’artisan d’art.

Promouvoir les métiers de l’artisanat en Martinique

Miguelle Colibeau : Je trouve dommage que sur des métiers comme ça, ébénisterie, etc…il n’y ait pas de formation.  D’autant plus qu’il y a pas mal de travail. Je pense aussi que notre île peut se développer par ces compétences-là, les compétences manuelles. Tous les enfants n’ont pas que des compétences intellectuelles et ne sont pas tous voués à être médecins, avocats ou je ne sais quoi. Donc ça serait bien de mettre un peu l’accent sur ces métiers-là, de les promouvoir.  Faire en sorte que les enfants n’y voit pas une sortie de route du milieu scolaire, mais plutôt un rebondissement sur quelque chose qui les intéresse. Que ce soit vu de manière positive, voilà c’est surtout ça. Donc je voulais leur montrer que même en ayant un CAP, quel qu’il soit, on peut faire des jolies choses.

 

Les différentes offres de Sable & Cendre, Saint-Pierre

De jolies choses, il est possible d’en trouver dans la boutique, ou d’en créer dans l’atelier, comme nous l’expliquera Miguelle… 
Ce qui fait la magie de “Sable & Cendre”, c’est qu’il remplit toutes les définitions d’un atelier : lieu de fabrication, lieu de collaboration pour artisans et lieu d’expression pour artistes…

Miguelle Colibeau : Alors Sable & Cendre d’abord c’est un atelier d’artisanat, c’est un atelier de céramique. Donc c’est mon lieu de travail où je produis, où je fais toutes mes pièces et c’est aussi un lieu où j’accueille du public.

Des ateliers adaptés à la demande

Miguelle Colibeau : Je peux accueillir du public en groupe, plutôt le week-end, pour des séminaires, des échanges collaboratifs, dans un autre cadre en fait. C’est permettre aux gens d’avoir une cohésion d’équipe et puis de sortir un peu de leur cadre de travail en faisant quelque chose de fun. Ça peut aussi  être des familles, ça peut être des enfants, ça peut être des touristes.Donc je suis assez souple dans mon emploi du temps et j’essaie de m’adapter un petit peu à la demande de chacun. C’est pour ça que j’ai des ateliers à la carte. Après, j’ai des ateliers hebdomadaires où les gens viennent régulièrement pour avoir une activité céramique de loisir.

J’aimerais aussi avoir un peu plus un axe de formation, ce que je commence à faire à la demande. C’est-à-dire proposer des mini-stages pour des gens qui voudraient perfectionner telle ou telle technique.

Ensuite il y a la partie boutique où les gens peuvent acheter en direct. 

Collaborations

Miguelle Colibeau : J’ai la partie professionnelle, où je vais travailler plus avec des restaurateurs, l’hôtellerie, des  boutiques, des torréfacteurs. Et là je suis aussi en train de travailler sur une boutique en ligne où il y aurait plus des pièces un petit peu d’exception avec de la collaboration avec des artistes.

 

Les difficultés d’installation des artisans en Martinique

Pierrotine d’origine, Miguelle a néanmoins dû faire face à la dure réalité : trouver un local où s’installer en Martinique.

Miguelle Colibeau : Alors au niveau du local, la difficulté c’est qu’on a énormément de locaux vides, je pense, sur toute la Martinique, dans le Nord Caraïbe aussi. Et puis il y a les problèmes d’indivision, des familles qui ne sont pas sur l’île et qui ne sont pas forcément présents pour gérer leurs biens. C’est vrai que c’est un peu dommage, parce que du coup il y a beaucoup d’artisans qui aimeraient avoir un peu plus de visibilité et qui ne trouvent pas de locaux à des prix corrects pour pouvoir s’installer.

Je pense que la force que j’ai aujourd’hui, c’est d’avoir une boutique attenante à mon atelier. Les gens me voient travailler et en même temps ils peuvent venir acheter et échanger avec moi sur mon travail.

 

Sable & Cendre, atelier céramique

Cet atelier céramique porte l’empreinte de Miguelle Colibeau. Le public ne s’y trompe pas, puisque ses offres d’ateliers en groupe ou à la carte ont de très bons retours.
De plus en plus de monde adhère à la proposition de Miguelle.

En atelier, à la carte ou en groupe, pour du modelage ou du tournage, l’offre est, il est vrai, très attirante…

Miguelle Colibeau : Au départ c’est vrai que je voulais faire des cours, mais je ne pensais pas que ça allait prendre cette ampleur-là. Et en fait vu l’engouement des gens pour la céramique, je me suis dit, pourquoi pas. De toute façon j’avais créé l’atelier pour recevoir du public, mais c’est vrai que je n’avais pas prévu d’avoir des gens en tournage. J’avais plus prévu d’avoir des gens en modelage, donc du coup j’ai dû réinvestir sur un second tour.

Le Modelage

Le modelage, ça va être une technique où on va créer des pièces juste avec nos mains ou avec des petits outils. Ça peut être à la plaque, ça peut être au colombin. C’est plein de techniques différentes.

Le Tournage

Ensuite il y a le tournage. Et le tournage en fait c’est tourner une pièce sur un tour de potier à partir d’une boule de terre et créer un contenant qui va être un bol, une assiette, un pichet.

Le tournage c’est comme un instrument de musique. On joue avec la terre, avec nos mains, avec nos positionnements et si on ne fait pas des gammes on n’y arrive pas. Donc il faut pratiquer, pratiquer, pratiquer…

Le modelage c’est une technique aussi très intéressante, parce qu’elle permet de faire des choses à l’infini et je pense qu’elle est plus facile à acquérir, parce que c’est très intuitif. Une fois qu’on a la terre dans les mains, il suffit de modeler, d’utiliser ses doigts comme outil. C’est vrai que c’est plutôt agréable pour des gens qui n’ont jamais fait de céramique. C’est mieux de commencer par le modelage que de vouloir tourner tout de suite, parce qu’avant de pouvoir tourner une pièce il faut un certain temps quand même.

 

Sable & Cendre : Artisanat collaboratif  et créatif

Artisan et artiste à la fois, Miguelle est ouverte aux collaborations avec tous les créatifs.

Miguelle Colibeau : Ça me permet de sortir de ma zone de confort, de travailler avec d’autres personnes qui ont d’autres techniques. Ça m’apporte aussi un peu plus de créativité. Notamment j’accueille souvent les tatoueurs d’encre de chine, de très bons dessinateurs. Donc c’est vrai que leur dessin ça me donne des idées et ce que je fais ça leur donne aussi de la créativité. Ils viennent ici pour avoir d’autres supports pour dessiner. Je suis ouverte à plein de collaborations différentes à partir du moment où les gens sont sur le même schéma de développement que moi et qu’ils ont envie des mêmes choses que moi. 

C’est vrai que moi j’aime beaucoup échanger. Je trouve que c’est intéressant en plus de mélanger les matières, de mélanger les styles, donc pourquoi pas. Et là je commence, donc je vais avoir des collaborations avec des tatoueurs, des collaborations avec quelqu’un qui travaille le bois, quelqu’un qui travaille le métal. Ça va être des choses qui vont se développer au fur à mesure. Malheureusement je n’ai que deux mains, donc je ne peux pas tout faire en même temps, mais ça va se faire tout doucement. Donc il faut rester connectés, comme ça vous verrez tout ça. 

Les différents processus de création

“Sable & Cendre” c’est un atelier céramique, certes, mais c’est également une boutique d’artisan. Il est donc possible de commander une pièce selon ses besoins. 

Les étapes de la création

Miguelle Colibeau : C’est rare que je crée une pièce une par une, sauf si c’est une commande particulière, en général ce sont des séries.

Notamment quand je vais tourner, je vais d’abord tourner mes pièces, une petite série. Je vais devoir surveiller le séchage de manière à les tournasser. C’est-à-dire créer les pieds dans les pièces, retirer toute la terre qui est en surplus et lui donner sa forme définitive. La pièce va devoir sécher encore un petit peu.

Émaillage et Techniques de décor

Miguelle Colibeau : Là j’ai deux possibilités. Soit je vais émailler les pièces, c’est-à-dire que je vais poser un liquide, où en fait on a de la poudre de verre en suspension et des oxydes, qui va donner ce côté brillant et lisse de la pièce.

Ou alors je peux faire des décors à l’engobe. C’est de la terre liquide mélangée avec des oxydes et dedans je viens faire des dessins, mais toutes les pièces, après, sont aussi émaillées. En fait, chacune des pièces est cuite deux fois au moins. Une première fois à 980°C et une seconde fois entre 1230 et 1270 selon les pièces que j’ai au four.

Cuissons

Miguelle Colibeau : Après, il peut y avoir d’autres cuissons, si on fait des cuissons avec des décors de troisième ou quatrième feu. Ce sont des décors qu’on va rajouter encore sur les émaux. Ce sont encore d’autres techniques. Et puis on peut aussi rajouter des lustres, tout ce qui est or, argent liquide. Et ça, ça demande des cuissons supplémentaires. Donc on va dire qu’un cycle en général c’est à peu près trois semaines. Entre les moments où les pièces sont faites, séchées où j’ai retravaillé dessus. Parce qu’il y a des pièces où je rajoute d’autres éléments tournés. Il y a des anses, des becs pour les théières. Donc avec tous ces processus, oui on va dire que j’ai à peu près trois semaines de travail sur un lot d’une d’une quinzaine de pièces. 

La boutique Sable & Cendre, des pièces en céramique uniques

Miguelle Colibeau : Toutes les pièces qui sortent de cet atelier sont signées Sable & Cendre. Toutes les pièces que j’ai à l’atelier sont uniques, puisque de toute façon c’est ma main qui a travaillé. Ma main ne fait jamais exactement la même chose. Donc même si je fais des petites collections avec des décors, quoi qu’il en soit deux tasses seront toujours différentes.

Et c’est vrai que je n’aime pas trop travailler sur des grosses séries. J’aime plutôt qu’on me laisse ma créativité. Si on vient me voir avec une photo en disant je veux ça, je préfère dire à la personne d’aller l’acheter. J’aime bien qu’on me laisse aussi avoir un peu de créativité. Donc ce que j’adore faire effectivement c’est avec les restaurateurs. C’est discuter du plat qu’ils vont vouloir mettre à l’intérieur de l’assiette. Créer quelque chose de vraiment spécifique pour ce plat-là.

 

Les projets de développement de Sable & Cendre

Et les possibilités créatives sont infinies…
Il y en aura pour tous les goûts et pour tous ceux qui cherchent des pièces sans pareilles.

Pour le futur de “Sable & Cendre”, il y a déjà de nombreux projets en cours et des envies pour la suite…

Miguelle Colibeau : Pour le futur, j’envisage surtout la pérennité de Sable & Cendre. Telle qu’elle est là déjà, ça me va vraiment très bien. Sable & Cendre voudrait un petit peu s’élargir. Et ça n’est pas possible dans ce local-là, puisque c’est mon lieu de travail. J’ai besoin quand même de cadre. 

J’aimerais avoir un second lieu où je pourrais accueillir des gens qui ont déjà une petite connaissance en céramique. Des gens qui savent déjà être autonomes et qui pourraient pratiquer de manière libre, avec des outils et des ustensiles qui seraient mis à leur disposition.

Peut-être avoir plus de gens du Nord Caraïbe vraiment qui viennent à l’atelier. Parce que là j’ai du monde du Nord, mais c’est vrai que les gens viennent du Sud ou de l’extérieur pour découvrir. Donc ce serait bien que les gens du Nord Caraïbe viennent un petit peu plus. Donc je vais faire des choses peut-être pour les attirer un petit peu plus.

Et puis surtout essayer de développer cette partie formation, mais en dehors de mon atelier, de manière à ce que les gens soient un petit peu plus autonomes dans leur créativité. Et pourquoi pas dans ce lieu accueillir d’autres artistes qui pourraient aussi échanger sur leur pratique.

 

Sable & Cendre, un atelier céramique ouvert à tous

Un dernier message à faire passer ?

Miguelle Colibeau : N’hésitez pas à venir me voir, à venir discuter avec moi, à venir échanger avec moi. Parler de céramique ou d’autre art, tout est possible. 

Même si vous n’avez jamais fait de céramique, que vous n’êtes pas artiste dans l’âme, ou que vous avez l’impression de ne rien pouvoir faire de vos deux mains, tout le monde est capable de faire. On est tous des créateurs dans l’âme. On a tous cette petite touche créative. Et à partir du moment où on le fait avec le cœur et avec l’envie c’est bon.

La céramique c’est une activité très méditative. Je pense que c’est une activité de bien-être avant tout pour moi, en dehors du fait que c’est une activité qui me fasse vivre. C’est une activité qui me permet aussi de me sentir bien dans mon corps, dans ma peau, dans tout ce que je fais, qui m’a donné confiance en moi.

 

Entre2prises, c’est notre programme dédié aux entrepreneurs du territoire Nord Martinique.
Chaque semaine, nous mettons en avant une société, son histoire, son savoir-faire, son personnel, etc.

Retrouvez Sable & Cendre sur Facebook : https://www.facebook.com/sableetcendre

Sable & Cendre est sur Instagram : https://www.instagram.com/explore/locations/2533522476661534/sable-cendre-atelier-ceramique/

N’oubliez pas de vous abonner sur notre page Facebook afin de découvrir un extrait de chaque épisode de Entre2prises : https://www.facebook.com/nordmediaMQ

Nous invitons également les entrepreneurs sur Nord FM Martinique, notre radio. Découvrez-les autrement sur notre page Mixcloud : https://www.mixcloud.com/NordFM/

Pour mieux nous connaître, vous pouvez en savoir plus via notre site internet : http://martiniquenordmedia.fr

Et puis n’hésitez pas à vous abonner à notre chaîne Youtube pour être averti de nos toutes dernières vidéos : https://www.youtube.com/channel/UCWmKgwN-tP_qWB7BcuAhx0g 

Please follow and like us:
Category Tag