Entre2prises S01E02 : Au Fil Des Anses Grand’Rivière

81
Published on 11 juillet 2020 by

Pour ce deuxième épisode, nous sommes allés à la rencontre de Capitaine Omer, guide touristique à Grand’Rivière, afin qu’il nous présente son entreprise : Au Fil Des Anses.

Entre balade en mer, transport de passager de la mer Atlantique à la mer Caraïbe et bien d’autres prestations touristiques, “Au Fil Des Anses” est une véritable institution à Grand’Rivière !

 

Présentation d’Au Fil Des Anses, Grand’Rivière

Située dans la ville authentique de Grand’Rivière, “Au Fil Des Anses” est une société qui vous fera découvrir les anses du Nord guidé par le Capitaine Omer.

Capitaine Omer : Je suis natif de Grand’Rivière. Mon parcours… après la seconde je suis entré à l’école de formation maritime et j’ai fait une première année de formation. Après je suis parti vers l’Hexagone pour faire mon service militaire et travailler sur les bateaux. Après quelques années, je suis revenu ici. Je suis entré à nouveau à l’école de formation, parce que j’avais une petite idée derrière la tête. J’ai pu obtenir mon brevet et j’ai créé mon concept qui s’appelle Au Fil Des Anses.

Lors de la construction du port de Grand’Rivière, je me suis dit qu’il y avait un petit coup à jouer pour désenclaver un petit peu Grand’Rivière. Je me suis mis à faire du transport de passagers, les retours des randonneurs et je proposais des balades en mer.

Tout d’abord j’avais un petit bateau de pêche que j’utilisais pour la pêche traditionnelle, puis avec ce petit bateau j’ai commencé à faire des petites balades, mais je ne prenais pas beaucoup de monde puisqu’il était trop petit. À partir de là j’ai monté un projet subventionné par l’Europe. En ce temps-là c’est la Conseil Régional qui m’avait aidé à porter ce projet et j’ai pu acquérir ce nouveau bateau.

J’ai créé Au Fil Des Anses à partir de 2012 et c’est vrai que dès lors où j’ai lancé ce concept les gens sont arrivés à Grand’Rivière. Ils sont venus voir comment ça fonctionnait. Depuis mon Au Fil Des Anses attire des gens de l’Hexagone et d’ailleurs pour pour venir ici. C’est une belle opportunité pour les gens qui viennent à Grand’Rivière, de découvrir Grand’Rivière grâce aux balades que je propose.

 

Les prestations d’Au fil des Anses

Le Capitaine Omer a plusieurs cordes à son arc, de quoi satisfaire les touristes comme les locaux au travers de prestations variées…
Le coeur de métier de “Au Fil Des Anses” est simple à expliquer, mais cela ne se résume pas seulement au transport maritime.

Capitaine Omer : Le but de Au Fil Des Anses c’est de permettre aux gens de découvrir la côte caraïbe et atlantique et inciter les gens à emprunter la voie maritime.

Nous proposons diverses activités : balades en mer, mais également du transport de passagers. J’ai voulu mettre en relation, la ville de Grand’Rivière et la ville de Saint-Pierre, ville d’histoire, ville authentique. Pour les grandes vacances je souhaite que les gens ne courent pas prendre la voiture. Au Fil Des Anses viendra les chercher jusqu’à Saint-Pierre pour les emmener à Grand’Rivière et comme ça ils pourront passer une belle journée à Grand’Rivière et faire le voyage retour.

Je propose différents services. Je suis le seul à faire des prestations sur la Dominique, parce que pour la Dominique il faut avoir le bateau adéquate et il faut avoir la formation. Il faut être diplômé Capitaine et avoir le bateau qu’il faut, parce que ça demande beaucoup de sécurité à bord. Nous allons sur la Dominique, nous proposons des excursions sur la Dominique avec le retour. Ça peut se faire  sur quelques jours, sur un week-end ou en journée.

 

Balades en mer, transport et séjour organisé vers la Dominique…
et les prestations touristiques de Capitaine Omer ne s’arrêtent pourtant pas à cela.

Capitaine Omer : Tout d’abord, j’ai commencé par la pêche avant d’être excursionniste, donc j’initie aussi à la pêche au gros et à la pêche traditionnelle. Et puis il y a le côté chambre d’hôte.

Étant donné que je suis dans le milieu du tourisme, j’ai voulu faire un package avec tout ça pour que quand le client arrive à Grand’Rivière, je puisse l’héberger, lui proposer des balades et éventuellement le transporter. C’est un bon concept que j’ai voulu créer comme ça le client n’est pas perdu. Je dors chez Capitaine Omer. Je voyage avec Capitaine Omer. Voilà, on peut passer la journée avec Capitaine Omer !

 

Les avantages par rapport aux concurrents

“Au Fil Des Anses”, c’est avant tout la balade en mer et la découverte des anses du Nord.
Nous verrons que ce n’est pas une simple balade…
La balade exclusive proposée par Capitaine Omer, historique et originale, elle est spécifique au nord de la Martinique.

Capitaine Omer : Ma balade, c’est une balade qui est très très enrichissante parce que moi je commente les anses. Tout le long du parcours je commente les anses, racontant l’histoire de la Martinique. Parce que Grand’Rivière et Prêcheur cohabitaient autrefois. C’est là où les premiers esclaves sont arrivés. Je parle de l’esclavage, je parle de l’Amiral Robert. Je parle de l’anse Couleuvre chez Nenette, de la famille Tardon. La plupart des Martiniquais connaissent la famille Tardon qui habitait à l’anse Couleuvre.

En fin de compte, l’activité de la Martinique était basée à Saint-Pierre autrefois, mais c’est toute la côte caraïbe qui était en synergie. C’est depuis l’éruption de la montagne Pelée que les gens se sont retirés, mais le cœur de l’économie de la Martinique était à Saint-Pierre. Et vous voyez Grand’Rivière n’est pas trop loin. C’est pour cette raison que je veux mettre Saint-Pierre et Grand’Rivière en synergie pour éventuellement faire venir des gens à Grand’Rivière pour aller vers Saint-Pierre, connaître un petit peu l’histoire de la montagne Pelée et l’histoire de Saint-Pierre.

Il ne suffit pas de prendre un bateau et de se balader sur la mer. Bon c’est beau, le paysage est beau, mais quand tu fais du tourisme, il faut que les clients partent de chez nous avec une histoire en tête et qu’ils soient contents.

Pour moi c’est toute une histoire de formation. Quand j’ai voulu faire ce métier, tout d’abord je me suis formé à l’école de formation maritime. Une fois que j’ai eu mon brevet, il fallait que je sache de quoi je parle aux clients. J’ai été voir un monsieur dont on m’avait parlé, Paul-Antoine Martial, et c’est lui qui a mis en place cette balade, depuis le Prêcheur il faisait ça. Il m’a initié et tous les jours, tous les week-ends je venais avec lui et il m’apprenait. Jusqu’à présent il travaille avec moi.

C’est une histoire de transmission. La transmission c’est quelque chose de parfait.

 

Malheureusement, ils ne sont pas nombreux à avoir choisi cette démarche authentique à la manière du Capitaine Omer… Cette expérience a fait de Capitaine Omer un marin respecté et reconnu. Un des traits qui le distingue de la “concurrence”…

Capitaine Omer : Ce qui fait la différence, c’est que nous avons un accueil formidable, nous savons accueillir les gens. Nous avons la possibilité de commenter la visite des anses dans différentes langues, en anglais, en créole, en français. J’ai même un collègue qui parle espagnol, ce qui est aussi un avantage. Pour les clients qui viennent chez nous, nous avons tous les moyens de paiement pour les satisfaire, ça aussi c’est très important.

Et puis c’est le savoir-faire.

Par contre on peut prendre une commande d’un client, mais sachez que je leur dit toujours que je confirme la veille parce qu’on ne sait jamais avec le temps. C’est vrai que je suis tributaire du temps, de la météo. On ne peut pas faire sans.

J’ai souvent des difficultés par rapport aux braconniers, ce sont des gens qui veulent faire du transport et qui ne sont pas habilités, qui n’ont pas le droit. Bien souvent ces gens-là me captent des clients, me font de la concurrence déloyale, ce qui n’est pas normal. J’essaye de faire avec, de me battre avec ça.

Dans ce métier il faut aimer le contact avec les gens, l’humain. Il faut savoir comment s’y prendre avec quelqu’un qui est malade, quelqu’un qui a peur. Vous savez le Capitaine est là aussi pour apporter des soins à quelqu’un qui se blesse. Et tout ça, ça s’apprend à l’école de formation maritime. On ne peut pas emmener du monde à bord, ils se blessent et on n’a pas une pharmacie adéquate pour éventuellement donner les premiers soins.

Lorsqu’on est marron, on ne peut pas acquérir les bonnes bases. C’est comme les gars qui font du taxi marron, ils n’ont pas de licence, ils n’ont pas de permis, ils mettent du monde dans la voiture comme ça. La différence c’est ça, Au Fil Des Anses n’est pas marron, il est déclaré, il est habilité, le Capitaine est habilité.

Vous savez c’est un boulot qui est très intéressant, mais il faut avoir le goût de le faire.

 

Les projets du Capitaine Omer

C’est un métier où l’on ne s’ennuie jamais, mais qui demande de la pratique et de la passion, tout ce qui permet au Capitaine Omer d’envisager le futur.
Pour le Capitaine Omer, le futur c’est un vivre ensemble où chaque génération a son mot à dire pour une meilleure transmission des valeurs et des savoirs.

C’est vrai que la vie c’est quelque chose qui n’est pas facile. Nous avons connu le COVID-19 auquel on ne s’attendait pas. Nous avons vu comment nous étions, une fois confinés. C’est le moment, après tout ça, de se prendre en main. Surtout les jeunes ou ceux qui sont moins jeunes se prendre en main et puis aller de l’avant, parce que rien n’est facile. Mais il faut se donner pour satisfaire ses besoins et ses désirs. Il faut se donner les moyens, mais il faut avoir du courage. Comme on dit ,  “Il faut être derrière ce que tu veux”.

J’ai une grosse envie, c’est d’agrandir Au Fil Des Anses, c’est-à-dire agrandir la flotte.

Mon souhait c’est d’en faire profiter les jeunes, parce que la mer a beaucoup beaucoup d’atouts. On peut travailler dans le secteur maritime, mais on n’est pas obligé d’être Capitaine. On peut être mécanicien frigorifique, on peut éventuellement travailler dans la construction des bateaux. Dans le milieu maritime il y a plusieurs branches, ce qui fait que c’est immense.

Alors je dis souvent aux jeunes, nous avons une belle école à la Martinique qui s’appelle l’école de formation maritime. En allant là-bas on peut tout acquérir, mais il faut y aller. Il faut avoir l’envie, il faut avoir le courage. Mais dès lors qu’on a tout ça, on va se former. Après je peux éventuellement prendre quelques jeunes en formation. Ce que je fais, c’est mon habitude.

J’aime la jeunesse et c’est vrai que un jeune qui promet, j’aime voir ça.

 

Au Fil Des Anses c’est le Capitaine Omer.
C’est l’amour du métier qui caractérise l’entreprise, c’est l’amour de Grand’Rivière qui caractérise le Capitaine.

Partout où je vais passer Grand’Rivière sera derrière moi. Quel que soit l’endroit où je me trouve je parlerai de Grand’Rivière. Grand’Rivière m’a tout donné et l’école de formation m’a transmis ce que je voulais. Ce qui fait que je suis un homme heureux.

 

Entre2prises, c’est notre nouveau programme dédié aux entrepreneurs du territoire Nord Martinique.

Chaque semaine, nous mettons en avant une société, son histoire, son personnel, etc.

Retrouvez Au Fil Des Anses sur Facebook : https://www.facebook.com/AuFildesAnses

Réservez votre balade sur le site internet de Au Fil Des Anses : http://www.aufildesanses.com

N’oubliez pas de vous abonner sur notre page Facebook afin de découvrir un extrait de chaque épisode de Entre2prises : https://www.facebook.com/nordmediaMQ

 

Please follow and like us:
Category Tag